Troisième et dernier volet de ma série « Fée du Logis » des années 1960 ! Cette fois-ci, un petite glossaire des ingrédients miracle du nettoyage des sixties …

Article tiré du « Dictionnaire du nettoyage », par D. Chappat, édition Livre de Poche Pratique, 1966

 

Alcool à 90° : Il est utilisé pour nettoyer les bijoux, en particulier les pierres précieuses et semi-précieuses. Il sert également à désinfecter les jouets des enfants ou le combiné du téléphone, et à retirer les tâches de stylo à bille.

Café : Très fort et sucré, il donne de la couleur aux ivoires trop blancs.

Caramel : Mis bouillant dans un réfrigérateur débranché et fermé il absorbera la plupart du temps les odeurs désagréables, en particulier celles qui persistent lorsqu’on a débranché l’appareil et laissé la porte fermée avant de partir en vacances.

Cendre de bois : Humectée de quelques gouttes d’huile à salade, elle est utilisée pour nettoyer le fer et les lames d’acier des couteaux.

Citron : Ce fruit peut-être utilisé dans de multiples occasions. Retire les taches d’œuf sur l’argent, le métal argenté et l’acier. Rend plus blanc les ivoires jaunis et les objets en os. Additionné d’eau pure il est utilisé pour le nettoyage des chapeaux de paille blanche ou très claire. Egalement additionné d’eau, à raison de 2 cuillerées à soupe par litre, c’est un produit efficace pour la remise en état du rotin. Si on y fait fondre du gros sel, il devient décapant pour les marbres très sales, et produits d’astiquage pour l’or et le métal doré.

Ecailles d’huitres : Placées dans une bouilloire, elles attirent le calcaire contenu dans l’eau qui bout.

Farine : Elle permet de faire briller les métaux. A défaut de peau de chamois, un chiffon doux enfariné sert de lustreur.

Huile à salade : Mélangée à de la cendre de bois elle sert à nettoyer le fer. Quelques gouttes sur une flanelle font briller l’écaille.

Huile d’olive : Elle sert à faire briller la nacre.

Mie de pain : Fraîche et légèrement chauffée, elle permet de retirer les traces de doigts sur les portes et les papiers peints. Elle permet également de nettoyer les gravures salies par la fumée.

Mine de plomb : Pulvérisée et additionnée de quelques gouttes d’huile à salade, elle reste le seul remède efficace pour badigeonner les gonds d’une porte qui grince

Œuf : le jaune d’œuf délayé dans de l’alcool à 90° sert à entretenir les reliures de cuir anciennes. Le blanc d’œuf battu en neige et additionné de quelques gouttes de vinaigre est le produit de nettoyage idéal du bois doré. Egalement battu en neige et passé au pinceau, il est utilisé pour remettre en état les sièges de cuir.

Oignon blanc : Coupé, il sert au nettoyage des cuivres. Dès que la tranche entamée est sale, vous la coupez et vous recommencez. (Mieux vaut travailler avec une paire de gants de caoutchouc.)

Papier journal : Imbibé d’alcool à brûler, il est utilisé pour le nettoyage des vitres et des glaces. Froissé et mis dans des chaussures de cuir qui ont été mouillées il absorbe l’humidité et les empêche de se déformer. Froissé et mis en bouchon dans les chaudières et les poêles en été, il absorbe l’humidité et évite la rouille.

Riz : Quelques grains de riz introduits dans une salière empêchent le sel de s’humidifier, de coller à la paroi et de boucher les trous.

Sciure de bois : Elle permet de sécher très rapidement les petits objets de métal ciselé or, argent, vermeil, etc. Après avoir été passés à la sciure, il faut les brosser avec une brosse douce.

Sel marin : Mouillé avec du citron, il sert à nettoyer l’or et le métal doré ainsi que le marbre. Mouillé avec de l’eau, il est utilisé pour nettoyer l’osier. Il enlève également le toucher gluant des éponges naturelles sales (Pour que ce traitement soit efficace, les éponges doivent tremper toute une nuit dans de l’eau fortement salée.)
Mouillé avec du vinaigre, il sert à nettoyer les carafes et les bouteilles.

Vinaigre d’alcool : Ajouté à la dernière eau de rinçage, il fixe la couleur des tissus et donne du brillant à la soie naturelle. Utilisé chaud, il enlève le vert-de-gris sur les métaux. Détache les récipients en aluminium. Mélangé à de la poudre ponce très fine, il compose un emplâtre destiné au nettoyage des marbres très sales.