Allez on continue sur la lancée du nettoyage de printemps (en plein mois d’août), avec de nouvelles techniques de grand mère ! Cette fois ci, devenez la petite maîtresse de maison idéale qui n’a plus peur des taches de café ni du verre de vin renversé sur la moquette !

Article tiré du « Dictionnaire du nettoyage », par D. Chappat, édition Livre de Poche Pratique, 1966

 

  • Retirer de la bougie :

Sur tous tissus, tous coloris : Retirez délicatement l’épaisseur de la bougie avec une lame de couteau. Faites fondre ensuite au fer chaud en intercalant le tissu entre deux buvards. Lorsque le maximum est parti, traitez la tache avec un détacheur liquide, en bombe ou en pâte.

Sur le bois :
S’il est verni : ne jamais gratter la tache. Retirez doucement à l’eau chaude, puis lui redonner son brillant à l’aide d’un produit spécial bois.
S’il est ciré : ôtez avec un couteau l’excédent de bougie, passez ensuite du papier de verre 00 pour unifier, cirez avec une cire liquide.

Sur le cuir : Avec une lame de couteau retirez le maximum de bougie, en faisant très attention de ne pas écorcher la peau. Utilisez ensuite de la terre de Sommières ou de la poudre Texienne, pour faire disparaître complètement la tache grasse. Avec un chiffon de laine très propre mettez une couche de Baranne (cirage), soit incolore, soit de la couleur du cuir, laissez sécher et faites briller avec un chiffon de flanelle.

Sur les tapis ou moquettes : Après avoir dépoussiéré à fond à l’aspirateur, posez sur la tâche un buvard et repassez au fer chaud. Lorsque le surplus de bougie est retiré, nettoyez avec un détacheur.

Sur un bougeoir en métal argenté : Grattez avec précaution a bougie qui a coulé puis lavez à l’eau chaude contenant un détergent et rincez à l’eau claire. Bien essuyer. Faits briller avec un chiffon imbibé d’alcool, si cela ne suffit pas employez un produit adapté.

Sur le carrelage : Après avoir ôté la bougie au maximum, passez du vinaigre chaud. Lavez à l’eau savonneuse tiède, rincez, séchez rapidement. Passez une cire incolore.

 

  • Faire disparaître une tache de café :

Sur les tissus naturels :
Si la tache est récente, mouillez-la d’abord avec de l’eau pure, puis lavez à l’eau savonneuse tiède. Rincez à même température.
Si elle est sèche : essayez d’abord de la retirer à l’eau oxygénée à 10 volumes. Prenez la précaution de faire un essai sur un endroit peu visible. Rincez.

Sur les tissus synthétiques :
Retirez la tache avec de l’eau alcoolisée (une cuillerée à soupe d’alcool à 90° pour  1 litre d’eau). Tamponnez avec un chiffon très propre jusqu’à complète disparition. Rincez à l’eau froide ammoniacale (1 volume pour 6 volumes d’eau, ou encore avec une eau additionnée de détergent synthétique).

Sur les tapis ou moquettes :
Faites un mélange d’alcool à 90° et de vinaigre par moitié. Tamponnez la tâche, puis, fin d’unifier le détachage nettoyez avec un produit adapté.

 

  • Récurer un carrelage : 

Les carreaux peuvent être en grès cérame, demi-grès, terre cuite, marbre. Ils sont toujours posés sur une chape de ciment, et ont des joints de ciment. Pour les nettoyer : Utilisez de l’eau chaude additionnée de shampoing V33, ou de savon noir, un balai propre. Frottez, lavez, essuyez.
Pour un nettoyage rapide, passez une serpillère humide.
Pour les faire briller : appliquez sans frotter à l’aide d’un chiffon doux, un produit spécial. Si le sol en carrelage est devenu très mat à la longue, vous pouvez le vitrifier comme un parquet par application de V33 Carrelages.

Carreaux de faïence : Revêtements pour murs de cuisine ou de salle de bains, ces carreaux s’entretiennent très bien avec les produits habituellement vendus dans le commerce pour le nettoyage des vitres et des miroirs. Les tâches d’eau partent facilement, le brillant est donné sans fatigue.

 

  • Nettoyer un fer à repasser :

Frottez la semelle avec un tampon d’ouate trempé dans du sel fin pour la nettoyer, et nettoyer les traces de produit d’empesage qui a pu coller.

 

  • Entretenir ses disque vinyles :

Les microsillons qui sont magnétisés attirent irrésistiblement la poussière. A la longue, le saphir ou le diamant incrustent cette poussière à l’intérieur des sillons extrêmement fins du disque.
Pour les entretenir : Essuyez délicatement le disque avant chaque audition, en utilisant une brosse ou un chiffon antistatique, vous en trouverez sur tous les disquaires. A défaut, et pour une fois, utilisez à la rigueur un vieux bas de nylon.
Pour les nettoyer : Frottez délicatement à l’éponge douce imbibée d’un mélange (50/50) d’alcool à 90° et d’eau déminéralisée puis essuyez avec un chiffon en coton. A défaut d’eau déminéralisée vous pouvez faire bouillir une casserole d’eau et la laisser refroidir avant de l’utiliser.

  • Entretien du marbre : 

Ne posez jamais un récipient chaud ou un fer à repasser sur un marbre.

S’il s’agit d’un marbre blanc ou clair très sale : frottez toute la surface avec du sel de cuisine mouillé au jus de citron ou de l’acide oxalique pour déjaunir. Rincez et faites briller avec une flanelle après avoir vaporisé du Pliz.

Si c’est un marbre foncé très sale : étendez sur toute la surface une pâte de poudre ponce très fine (ou de poudre abrasive type Ajax) délayée dans du vinaigre d’alcool. Laissez agir toute la nuit. Le lendemain brossez énergiquement. Rincez à l’eau chaude. Essuyez. Faites briller avec une flanelle imbibée de quelques gouttes d’huile à salade. (Vous pouvez également vaporiser un liquide qui assurera une couche protectrice).

S’il n’est pas très sale :
Tous les jours : Dépoussiérez au chiffon et au Pliz.
Tous les mois : Lavez le marbre à l’eau tiède additionnée de savon noir. Rincez. Faites briller à la flanelle imbibée.

  • Récupérer un tapis taché ou poussiéreux :

Il est évident que la façon de les entretenir dépend de la nature de la fibre qui les compose.

Tapis de laine : Quand ils sont neufs, brossez-les avec le balai de paille de riz. Passez ensuite l’aspirateur quand ils ont perdu leur  « bourre ». Tous les jours : vous pouvez les laver soit à l’aspirateur, soit (si vous êtes très pressés) au balai mécanique.

S’ils sont très sales : Nettoyez avec des produits spéciaux vendus dans le commerce. Certains sont sous forme de poudre, d’autres sous forme liquide.  Il existe des applicateurs spéciaux pour les produits de nettoyage liquides qui évitent la fatigue du travail à genoux. Le liquide contenu dans le réservoir descend dans un rouleau de mousse de plastique ceinturé de poils de brosse. Il suffit de passer soigneusement cet accessoire de nettoyage sur le tapis à traiter (Shampoo Bissell)

Pour raviver les couleurs des tapis de laine :
Saupoudrez sur toute la surface du tapis de la sciure de bois humectée de vinaigre d’alcool, à moins que vous ne préfériez les feuilles de thé humides. Brossez ensuite au balai de paille de riz. Vous pouvez également tremper une brosse dans un liquide spécial destiné à raviver la couleur des tapis (Dylon)

Tapis de coton : S’ils sont de petite dimension, vous pouvez les laver dans la baignoire à l’eau tiède additionnée de détergent. Frottez à la brosse. Rincez dans plusieurs eaux. Laissez égoutter. Faites sécher verticalement si possible. S’ils sont trop grands pour être mis dans la baignoire, lavez-les sur place, après avoir glissé sous le tapis à traiter plusieurs couches de papier journal pour éviter que le parquet sur lequel il est posé ne prenne l’humidité. Trempez une brosse dans de l’eau savonneuse tiède et frottez. Rincez de la même manière. Faites sécher dans un courant d’air.

Tapis poil animal : Lavez-le sans laisser pénétrer l’humidité, à l’éponge alvéolée imbibée de mousse d’un produit spécial. Essorez en tamponnant avec un linge propre. Laissez sécher complètement sans bouger le tapis de place. Brossez-le ensuite avec une brosse sèche.
Notez que les tapis cloués de laine, de coton ou de poil animal s’entretiennent comme les carpettes.

Tapis de nylon : Ils se lavent très facilement soit dans la baignoire, soit au sol, à al brosse et à l’eau tiède savonneuse. Rincez à l’eau claire. Laissez bien sécher, puis brossez à nouveau dans le sens du poil.