• 1 botte d'asperges des bois (ou asperges sauvages)
  • 100g noix de cajou
  • 1 œuf
  • Farine

Vous vous en doutez certainement, je puise mon inspiration dans de (très) nombreux magazines !
Voici donc une recette directement inspirée du dernier numéro de Marmiton, quelque peu modifiée en fonction de mes fonds de tiroirs …

 

Recette pour une botte d’asperges (soit une cinquantaine d’asperges des bois)
Préparation : 5 minutes
Cuisson : de 5 min à 1h (si vous faites frire toutes les asperges)

 

Pour cette recette, je recommande de préparer la panure en même temps que de procéder à la cuisson afin de garder une belle chapelure tout autour de la tige d’asperges.

A l’aide d’un pilon, concasser les noix de cajou de façon à obtenir une chapelure fine.
Dans un bol, battre un œuf à la fourchette. Sur une assiette creuse, mettre un peu de farine. Dans une autre assiette creuse, mettre la chapelure de noix de cajou.

Pour procéder à la panure, plonger les tiges d’asperges dans l’œuf battu puis dans la farine. Repasser à nouveau les tiges dans l’œuf battu et finir par la chapelure de noix de cajou.
Procéder de la sorte pour toutes les asperges jusqu’à épuisement des ingrédients. Frire sans attendre.

Dans une sauteuse, mettre 1 cm d’huile pour friture et chauffer sur feu moyen, feu fort.
Quand l’huile est bien chaude, mettre les asperges unes à unes à dorer, en prenant soin de ne pas faire cuire la tête qui noircit à la cuisson, ce qui est moins esthétique.
Faire dorer toutes les surfaces puis réserver sur du papier absorbant.

Si comme moi vous procédez à la dorure des asperges en avance, réchauffez ces dernières au dernier moment 5 minutes à peine dans un four préalablement chauffé à 230°C.

Servir chaud à l’apéritif accompagné d’une petite crème parfumée aux herbes ou en entrée et/ou brunch en guise de mouillette pour accompagner un œuf à la coque.